MARTIN LUTHER KING – Les photos de l’hommage des Bordelais du 4 avril 2018 MARTIN LUTHER KING – Les photos de l’hommage des Bordelais du 4 avril 2018

Une centaine de citoyens ont répondu à notre appel du 4 avril sur les quais pour rendre hommage au pasteur baptiste, militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis et activiste politique.

Un rassemblement organisé à l’initiative de l’association Mémoires et partages à l’occasion du cinquantième anniversaire de son assassinat, le 4 avril 1968 à Memphis. Il était alors âgé de 39 ans.

« Il nous a paru important d’organiser cet hommage. C’est une figure historique et emblématique de la lutte contre la ségrégation et le racisme. Contrairement à ce que beaucoup pensent, il n’a pas porté son message uniquement pour les noirs défavorisés mais pour tous les défavorisés d’une manière générale. Il a lutté pour tous les déshérités. On pense donc que sa mémoire doit être honorée et que les idées qu’il portait doivent toujours être véhiculées », explique Patrick Serres, le président de l’association.

En recevant le Prix Nobel de la paix en 1964 à Oslo, il avait ainsi déclaré qu’il acceptait ce prix « au nom de tous les hommes épris de liberté et de fraternité ». Mais son discours le plus célèbre, certainement l’un des plus importants de l’histoire, restera sans aucun doute celui du 28 août 1963, prononcé devant
250 000 personnes face au Lincoln mémorial, à Washington. Un discours intitulé « I have a dream » et dont les mots résonnaient encore hier soir à Bordeaux.

« Nous ne sommes pas guéris »

L’hommage qui lui a été rendu hier a été ponctué de plusieurs lectures et discours. Deux jeunes collégiens, Emmanuel et Mina Guedj, ont notamment lu des extraits de « La lettre de Birmingham », écrite par Martin Luther-King en prison en avril 1963. Laurence Haxaire et Jeanne Borrel, une mère et sa fille de 15 ans, avaient quant à elle préparé un texte intitulé « Nous ne sommes pas guéris ». « On a vécu aux États-Unis pendant cinq ans et c’était logique qu’on soit là, pour continuer à porter son message de paix », témoignent-elles. Boubacar Barry, un jeune migrant, a aussi dit un texte dédié à l’Afrique.

Un message également relayé par les représentants du collectif La Manne Europe et de l’Association panafricaine, ainsi que par le consul général des États-Unis à Bordeaux, Dan Hall, qui était lui aussi présent pour participer à ce vibrant hommage.

Mémoires & Partages remercie l’ambassade Américaine représentée par Dan Hall, aux élus qui nous ont soutenu notamment Jean-Louis David, adjoint au maire de Bordeaux, aux jeunes de l’Union St-Bruno et à Laurence Haxaire et sa fille qui ont lus des textes, aux élus présents Catherine Tarmo aux représentants d’associations Patrick Serres, Vincent Maurin, Patrice TchassimMonnint KouleonAlioune SYPaul Aseaf, Jacob Madieta, au groupe Konek-Ted United amené par les fideles et formidables Cheikh Tijaan SowKemi Anderson et Ludovic Lesage. Spécial Thanks à Ousmane Thiam, conseiller municipal à La Rivière pour son efficacité!

Patrick Carl

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *