5 Artistes peintres exposent à la Halle des Chartrons au profit de la Fondation du Mémorial, Vernissage 1er juillet à 19h 30 5 Artistes peintres exposent à la Halle des Chartrons au profit de la Fondation du Mémorial, Vernissage 1er juillet à 19h 30

AfficheLes artistes peintres Ney, Laurence Franco, Sylvie Barriteaud, Carole Jeulin et Marie-Christine Lerat-Hardy exposent leurs tableaux du 1er au 7 juillet 2013 à la Halle des Chartrons à Bordeaux.
Cette manifestation est organisée au profit de l’association Fondation du Mémorial de la Traite des Noirs qui œuvre à Bordeaux depuis une dizaine d’années. Une partie des ventes sera reversée à l’association.

Un jeu est également proposé afin de gagner des œuvres des artistes. L’intégralité des ventes de billets sera reversée à l’association.

Les fonds récoltés grâce à l’exposition sont destinés à mettre en place l’École des mémoires :organisation de Résidences-Mémoires pour les jeunes avec des historiens, des artistes, des chercheurs.

« L’objectif de École des Mémoires est d’œuvrer pour un nouvel humanisme. Une nouvelle conscience. L’humanisme du XXIème siècle qui ne peut être que « rendez vous du donner et du recevoir », passe par l’invention de nouvelles formes d’apprentissage et d’éducation de l’histoire de l’humanité. 
Il s’agit de participer à la formation de la conscience des jeunes du monde, et particulièrement de ceux que l’histoire a mis brutalement en contact: les africains, les Afro-américains et les européens. Cette politique de la reconnaissance est un des enjeux de l’approfondissement de la démocratie européenne. Car le déni de reconnaissance ne met pas seulement en évidence le manque d’un respect qui est dû mais peut infliger une blessure grave chargée d’une haine de soi mutilante. 
Cette nouvelle conscience est indispensable pour sortir des stéréotypes véhiculés par les médias de masse et appréhender les relations entre européens, africains, caraïbéens, américains et océaniens dans l’équilibre nécessaire de leurs différentes contributions à l’édification d’un monde de paix et de justice. Appréhender et approfondir l’histoire et le rôle des différentes diasporas dans l’édification d’un monde de paix sur la base du dialogue interculturel et de la citoyenneté
L’École des Mémoires permettra ainsi, en partant de l’histoire de la traite des noirs, de rentrer en dialogue avec d’autres mémoires (la Shoah, le Rwanda, la Bosnie, etc) dans le sens d’un partage pour une solidarité et une fraternité vraies. » 
Karfa Diallo, Fondateur de l’Ecole des Mémoires.

LES PRINCIPAUX OBJECTIFS SONT :

– Organiser des « RESIDENCE-MEMOIRE», qui regrouperont des élèves de 15 à 20 ans avec des étudiants, des artistes, des chercheurs, des enseignants, etc.

– Attribuer des « BOURSE-MEMOIRE » aux jeunes Européens, Africains, Caribéens, Américains et Océaniens : permettant d’étudier et de partager l’histoire et la mémoire des relations entre l’Europe et les continents Africains et Américains

– Elaborer et diffuser des supports et outils pédagogiques ainsi que d’animer des ateliers de sensibilisation et de partage des mémoires, à l’attention de l’Éducation nationale, de l’Éducation populaire, des centres d’animation, des associations de quartier, etc.

– Développer un CENTRE D’ETUDES par des Interventions dans les établissements scolaires ou non-scolaires et par l’organisation de  Conférences sur la mémoire des diasporas à Bordeaux ou dans toute autre région

Le vernissage, qui aura lieu le 1er juillet à partir de 19h30, sera l’occasion pour les visiteurs de découvrir les actions de l’association tout en allant à la rencontre des artistes.

Patrick Carl

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :