Affaire Willy Sagnol: communiqué de la Fondation du Mémorial Affaire Willy Sagnol: communiqué de la Fondation du Mémorial

sagnolCOMMUNIQUE– Karfa Diallo, président de la Fondation du Mémorial précise la juste mesure à observer dans la réaction aux propos de l’entraineur des girondins de Bordeaux qui ont déclenché une controverse médiatique et font peser une éventuelle action judiciaire contre Willy Sagnol

«Tant que je serai entraîneur des Girondins, il y aura beaucoup moins de joueurs africains qui rejoindront les rangs de Bordeaux parce que je n’ai pas envie de me retrouver avec douze joueurs, qui, une fois tous les deux ans se barrent pendant deux mois (à cause de la Coupe d’Afrique).»

Puis le journaliste lui demande si en limitant le recours aux joueurs africains il ne va se priver d’un réservoir important. Willy Sagnol répond :
«L’avantage du joueur typique africain, c’est un joueur pas cher quand on le prend, prêt au combat généralement, qu’on peut qualifier de puissant sur un terrain. Mais le foot ce n’est pas que ça. Le foot c’est aussi de la technique, de l’intelligence, de la discipline. Il faut de tout. Des nordiques aussi, c’est bien les nordiques, ils ont une bonne mentalité. C’est un mélange, une équipe de foot, c’est comme la vie, c’est comme la France, c’est un mélange. On a des défenseurs, des attaquants, des milieux, des rapides, des grands, des petits, des techniques…»

Je crois, en effet, qu’on pourrait lire en creux dans ses propos que «les joueurs originaires d’Afrique manquent d’intelligence», mais à mon avis ce serait là une sur-interprétation de ses propos.

Pour moi ces propos relèvent plus de la maladresse que du racisme pur. Ici il est question de culture de jeu : la puissance versus la technique, et le «jouer-personnel» versus le «jouer-collectif».
Pour avoir déjà entendu des émissions de radios sur ces sujets et échangé avec des amis plus «footeux» que moi, je sais que tous les clubs ont cette problématique.

On a notamment beaucoup reproché aux centres de formation français de trop prôner la puissance et l’individualité (à l’instar des centres africains), tandis que les équipes qui gagnent tout (Barça, Real) ont quant à elles investi dans la technicité et le jouer-collectif. De même les équipes de France et d’Allemagne misent plus souvent sur la puissance et les rapports de force, tandis que les équipes latines ou anglo-saxonnes (Brésil et Espagne surtout) privilégient la technique. Chaque méthode a fait ses preuves.

Je pense donc que Willy Sagnol a surtout voulu dire que les centres de formation en Afrique privilégient la puissance, la combativité et l’individualité plutôt que la technicité et «l’intelligence de jeu» collectif, qui seraient plus, selon lui, une caractéristique des centres de formation européens (espagnol, anglais).

Cela est peut-être une généralité, je ne suis pas assez expert pour le dire. Toutefois il n’a pas dit «blanc» ou «noir», ce n’est donc pas la couleur de peau qui est responsable.

De plus Willy Sagnol a lui même nommé le Sénégalais Lamine Sané capitaine des Girondins en août de cette année et l’a reconduit pour 2 saisons jusqu’en 2017. Cela vient contredire ses propos sur la discipline et l’intelligence de jeu !

Ce qu’on peut demander à Willy Sagnol à mon avis, ce serait surtout des précisions sur ces propos maladroits et cette généralisation.

En revanche je ne pense pas qu’il faille le dénoncer comme raciste car je pense que cela serait contre-productif, radicaliserait et donnerait du grain à moudre à ceux qui pensent qu’il n’y a plus de liberté d’expression.

La Fondation du Mémorial de la Traite des Noirs propose à Willy Sagnol et aux Girondins de Bordeaux une rencontre afin d’échanger sans retenue sur cet « incident ».

Voila, pour moi c’est un débat autour des cultures de jeu et les mots ne doivent pas sortir de leur contexte mais il faut également éviter les généralisations maladroites qui peuvent être blessantes au premier abord.»

Karfa Diallo, pour la Fondation du Mémorial de la traite des noirs

 www.fondationdumemorialdelatraitedesnoirs.com

Patrick Carl

  • Borisor

    6 novembre 2014 #1 Author

    Bravo et merci Monsieur Karfa Diallo pour votre communiquer sur cette « polémique » . Vous avez les mots juste et j’espère que votre message sera écouté pour apaiser les esprits .

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :