ADHÉRER

En adhérant à notre association, vous renforcez notre indépendance et garantissez notre fonctionnement démocratique.
L’adhésion peut être simple, active ou bienfaitrice. Elle vous donne droit à être informé de nos réunions, à recevoir notre newsletter et à exiger des comptes de nos actions.
BULLETIN ADHÉSION 2015 – 2016
Je suis ADHÉRENT pour la première fois:         OUI           NON
Adhésion unique: 20 €
Adhésion jeunes, étudiants: 10 €
Adhésion couples: 30 €
Je suis BIENFAITEUR par une adhésion de 50 €
Je souhaite être UN MEMBRE ACTIF:              OUI           NON
Nom – Prénom…………………………………………………….
Adresse……………………………………………………………
Email + Tel………………………………………………………..
Merci de renvoyer ce bulletin  ou copie dument rempli, accompagné de votre chèque à l’ordre de Mémoires & Partages, 5, place Camille Jullian 33 000 Bordeaux – www.memoiresetpartages.com, Siret: 753 728 245 00022- Mouvement d’Education popualire N° 033/063/2015/09

L’Association Internationale Mémoires & Partages

Adresse administrative: 9, rue des Capérans, 33000 Bordeaux-  Tel: 09 54 34 78 63

Adresse postale: Cinéma Utopia, 5 Place Camille Jullian 33 000 Bordeaux

2, Place de l’Indépendance, Immeuble SDIH, Dakar

memoires.partages@gmail.com
  • Christine Durin

    6 novembre 2015 #2 Author

    Bonjour,

    Je suis enseignante en cm2 dans un petit village du sud des Landes, et je souhaiterais mener un projet sur l’esclavage avec mes élèves. J’ai reçu en début d’année un musicien de blues qui a mené les élèves des côtes africaines au sud des États Unis, et, d’autre part,je correspond avec un enseignant de Bogota, qui me rejoint sur ce projet, en travaillant sur les populations afro américaines en Colombie. Lors de leur venue en France en mai prochain, nous voudrions nous rejoindre à Bordeaux afin de visiter une ville impliquée dans le commerce triangulaire et de faire le lien entre nos deux continents. J’ai trouvé votre nom sur le net en faisant des recherches, et j’aimerais, si cela est possible, vous rencontrer afin de travailler avec vous sur Bordeaux. Les parcours mémoires que vous proposez me paraissent très intéressants, mais je ne sais pas s’il est possible de les réaliser avec une cinquantaine d’élèves.
    Merci de revenir vers moi et de me dire si cela vous intéresse et vous est possible.
    Très cordialement,
    Christine Durin

    Répondre

  • Pascale Cariou

    29 janvier 2016 #5 Author

    Bonjour,
    Je suis responsable du service Patrimoine de la Mairie de l’île d’Yeu où certains corps des disparus de ‘l’Afrique sont venus à la côte. Certaines tombes du cimetière de Port-Joinville, attestent d’ailleurs encore de cette tragédie.
    Dans le cadre des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, le service, en relation avec l’un de nos historiens locaux, a mené et mène encore une série de recherches afin de mettre en place chaque année des restitutions au public d’un aspect de notre histoire locale pendant la grande guerre, le plus souvent méconnu :
    En 2014, un cycle de conférences sur la vie à l’île d’Yeu à l’aube de la guerre.
    En 2015, une exposition relatant l’internement de 1914 à 1919 dans le fort de Pierre-levée de civils austro-hongrois devenus « indésirables » sur le sol français.
    2016 sera consacrée à un poilu insulaire, mort pour la France, loin de la mer, dans la Somme dont nous avons dépouillé un vaste échange de correspondances avec sa femme, restée sur l’île
    2017 , année de la guerre sous-marine à outrance, mettra le focus sur une tragédie tout à fait oubliée où de nombreux tirailleurs sénégalais périrent : le torpillage du Séquana.
    La Mairie de l’île d’Yeu souhaite, à cette occasion rendre hommage à ces soldats- dont certains furent sauvés et séjournèrent quelques jours sur l’île avant de regagner le continent-. . La mise en place d’une plaque commémorative à la mémoire des victimes du Séquana fera l’objet d’une cérémonie que nos élus ont à coeur de partager.

    Je souhaiterai échanger avec votre association sur ce projet de commémoration locale.
    Votre association détient peut-être sur ce naufrage des informations que nous n’aurions pas et certains de vos membres seraient peut-être heureux de participer au travail de mémoire engagé par notre commune?

    Dans l’attente de vos réponses.
    Cordialement
    Pascale Cariou

    Répondre

  • ass acto

    23 mars 2016 #6 Author

    Bonjour,
    J’ai le plaisir de vous présenter notre pièce de théâtre AU PRIX DE LA MORT.
    AU PRIX DE LA MORT Une pièce moderne et unique en son genre, qui vous offre une page d’histoire, de révolte, d’espoir et d’amour. Une mise en scène intrigante et originale qui ne laisse pas indifférent. Des personnages haut en couleur qui vous emporteront dans leurs univers. La naissance de deux héros guadeloupéens face au rétablissement de l’esclavage en 1802.
    Théâtre Darius Milhaud
    Le 5 avril à 10h30 et 21h00 / le 6 avril à 21h00 / le 12 avril à 10h30 et 21h00 / le 14 avril à 10h30 / le 3 mai à 14h00 et 21h00.
    Réservations
    http://www.theatredariusmilhaud.fr/les-spectacles/au-prix-de-la-mort/

    http://www.billetreduc.com/157847/evt.htm

    Salle Robert Loyson, Moule, Guadeloupe

    24 mai 2016 10 heures, représentation scolaire
    24 mai 2016 20 heures représentation Tout Public

    Théâtre de Saint-Pierre, Martinique

    Bande annonce (répétitions) : https://youtu.be/2x4aN6LLamY

    Liens:
    https://www.facebook.com/Au-Prix-de-la-Mort-Les-derni%C3%A8res-heures-de-Delgr%C3%A8s–1537882636502065/

    https://auprixdelamort.wordpress.com/author/auprixdelamort/

    http://auprixdelamort2016.wix.com/theatre

    Répondre

  • nicolas

    8 mai 2016 #7 Author

    Monsieur Diallo,
    suite à votre visite guidée de ce matin et l’origine de la création d’une école de médecine navale, je vous confirme la création de la première école du monde à ROCHEFORT en 1722
    http://www.musee-marine.fr/ecole-de-medecine-navale-rochefort
    C’est un petit détail en comparaison de la richesse des informations que vous nous avez transmis et de la passion évidente qui vous anime pour transmetre cette page trop méconnue de l’histoire bordelaise.
    Nicolas

    Répondre

  • Duhand

    4 juin 2016 #8 Author

    Bonjour,
    Félicitations pour votre démarche de Mémoires et particulièrement à propos du naufrage du paquebot Afrique. Je tiens à vous signaler que cette catastrophe à fait l’objet d’un film documentaire pour France Télévision en 2014 et est diffusé régulièrement par France 3 Région. Les détails de cette tragédie ainsi que la liste de tous les naufragés sont en ligne sur http://www.memoiresdelafrique.fr
    Très cordialement
    Daniel Duhand
    Auteur-Réalisateur

    Répondre

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *