#EXPLIQUETARUEDENEGRIER – La campagne pour une juste signalétique se déplace dans les villes #EXPLIQUETARUEDENEGRIER – La campagne pour une juste signalétique se déplace dans les villes

Le 2 décembre, c’est la journée mondiale de l’abolition de l’esclavage, donc on prend les devants!

A La Rochelle, au Havre, à Nantes et à Bordeaux, #expliquetaruedenegrier pour réparer l’injustice de la signalétique urbaine en référence à la traite des noirs et à l’esclavage.

« Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir» Aimé Césaire

Le hashtag #expliquetaruedenegrier vise d’abord à faire respecter la loi.

Le 10 mai 2001, la loi tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité est adoptée. Elle est promulguée le 21 mai 2001, sous la présidence de Monsieur Jacques Chirac. Depuis 2006, le 10 mai est instaurée comme Journée nationale des Mémoires de la Traite, de l’Esclavage et de leurs Abolitions. Le 27 avril 2010, le Sénégal a aussi voté une loi déclarant la traite négrière et l’esclavage crime contre l’humanité et fixé la date du 27 avril comme journée du souvenir de cette tragédie.

Si les principales villes concernées par « l’infâme commerce » du 18e siècle, ont engagé, depuis quelques années, un travail de mémoire autour des enseignements de cette histoire, il reste, pourtant, aujourd’hui encore des rues portent les noms de grands armateurs négriers, honorant ainsi leur mémoire comme autant de fiertés et de mérites.

BORDEAUX: rue Baour, Cours Balguerie, Cours Portal, rue Saige, rue David Gradis, rue Gramont, Pl Lainé, rue de la Béchade, rue Bethman, rue Desse, Place Mareilhac, Cours Journu-Auber, Passage Sarget, Passage Féger, Place Ravezies, rue Daniel Guestier, Place John Lewis Brown, rue De Kater, Place Johnston, rue Fonfréde, rue Baour et la rue Colbert.

NANTES: rue Grou, rue Leroy, imp Baudoin, Chemin Bernier, rue Berthelot, Avenue Bourgaud-Ducoudray, Avenue Guillon, rue Fosse, rue Terrien, Avenue Millet et la rue Colbert.

LE HAVRE: rue Masurier, rue Begouen,  rue Boulongne, rue Eyrier, rue Massieu et la rue Colbert.

LA ROCHELLE:  Avenue Belin, Square Rasteau, rue Fleuriau, rue Admirault, rue Giraudeau et la rue Colbert

QUE PROPOSONS NOUS?

Le geste le plus efficace est de donner du sens à ces lieux par l’apposition de panneaux explicatifs dans les rues concernées. Ainsi nul n’oublierait le crime et il serait indiqué pourquoi on honore la personne éponyme, mais également cela montrerait le respect dû à la mémoire des victimes de ce crime contre l’humanité et des combattants de la liberté.

Pour encourager les municipalités concernées, Mémoires & Partages va à leur rencontre dans une perspective pédagogique et d’explication.

A La Rochelle (7 décembre, rendez-vous à 14h au Square Giraudeau), au Havre (9 janvier), à Nantes (18 janvier) et à Bordeaux (17 février)

COMMENT PARTICIPER?

Sachez d’ores et déjà que le # retenu est #expliquetaruedenegrier.

Si vous voulez participer, à la campagne, il faut d’abord signer la pétition sur: http://chn.ge/2zstwVG

Il est essentiel de tweeter de son propre compte avec le hastag #expliquetaruedenegrier. Les tweets doivent être de préférence personnalisés. Et le mieux est de mettre la photo de votre rue ou du personnage honoré.

Et bien évidemment, n’oubliez pas Facebook, Instagram… et d’en parler éventuellement.

 

 

Patrick Carl

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :